Le chemin des créations du Bois d’Orée.

En Haute-Savoie, installé depuis 2006 au pied du Mont-Lachat, Vincent Mermillod exerce artisanalement la profession d’ébéniste.

Après 4 années à proposer ses créations et ses réalisations sur mesure sur le marché de Megève et dans divers salons d’artisanat d’art de la région, il installe définitivement son atelier et sa vitrine aux Villards Sur Thônes.

Pour chaque objet, l’essence de son travail se condense en un subtil équilibre entre la notion d’utile,

des lignes simples, un soupçon de caractère montagnard et un choix sans concession d’utilisation de matériaux locaux.

 

                   Crédit photo: Julie Crémillieux©France Montagne

 

La marque de fabrique

L’estampille « Bois d’Orée », marquée à chaud dans le bois certifie l’authenticité et la fabrication artisanale française de votre meuble.

L’assemblage traditionnel du bois et des autres composants sont effectués avec soin.

L’objectif à atteindre étant bien la non obsolescence programmée…l’esprit du meuble savoyard robuste et populaire.

 

L’exposition

Sur la route des stations de ski des Aravis (Manigod, Le Grand Bornand, La Clusaz) dans son exposition

vous pouvez venir librement expérimenter quelque-unes de ses productions uniques et intemporelles.

 

Pourquoi Bois d’Orée ?….d’Orée ?…

Doré ?… pas vraiment.

Où l’on voit une forêt, ces arbres qui la bordent, dans l’œil d’un « boiseux * » feront-t-ils de bonnes planches ? de bonnes poutres ?

Ils sont un rempart et protègent leurs congénères. Ils doivent grandir, eux aussi.

Mais pour un pan de lumière il faut porter en gage aux bouts de quelques branches la neige et le vent comme un fardeau.

Alors que, blottie au cœur, derrière, la famille tranquille croît tout en cîmes, ces petits « cheval blanc » font le dos large, à la marge.

Asymétrique.

Doré…à s’y méprendre…une histoire double mise au jour sous la voie * du scieur.

Une fois son livre ouvert, pas de bord droit, que du retord, tous les plans virent au dévers…qu’en faire ?

Les bois de bord de mer, de forêt, ceux des fortes pentes ou tous ceux exposés, solitaires sont à priori les moins faciles, intéressants.

Pour la réalisation de vos projets uniques, loin du monde industriel, l’atelier du Bois d’Orée a pour seule motivation le respect de chaque simple morceau de bois pour en tirer le meilleur.

Tous les meubles qui sortent de l’atelier sont d’orée et sont du cœur,

espérons qu’ils vous donneront au regard et en pratique, tous les jours un p’tit bonheur.

* boiseux (ceux qui travaillent le bois en général)

* voie (d’une lame de scie) n.f.

La voie d’une lame de scie est la largeur de son trait de coupe, et la pente alternée de ses dents : celle-ci évite l’échauffement de la lame et facilite l’évacuation des sciures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en 2018…..quels sont les projets?

1-tenter de survivre à la facilité…

2-suivant les centaines dizaines de commandes de mes clients mécènes sympathiques (il n’y en a que de sympathiques)

investir dans le droit ( une dégauchisseuse qui dégauchit droit, une raboteuse qui rabote droit..et j’en passe…)

3-encore… imaginer installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’atelier afin de produire du mobilier de manière encore plus écologique (en admettant que cela intéresse quelqu’un)

4-encore…avoir le plaisir de rencontrer des clients qui font le choix de faire réaliser leur objet du quotidien par un proche artisan utilisant des ressources locales et non du mobilier simili-montagne assemblé dans les Alpes des Carpates avec du bois provenant de forêts protégées……on respire…

5-encore rêver…